image7Auxitec Bâtiment développe depuis l’origine son activité de synthèse technique avec une approche spécifique, notamment pour les ouvrages tertiaires ou techniques de grande ampleur. Cette démarche qui facilite la coordination de l’ensemble des lots techniques lui a permis, au travers de la cellule de synthèse informatisée et du SEDI, de muter son expertise dans ce domaine. Les actions d’expertises et les enjeux qui en découlent sont multiples : contrôle de la faisabilité et de la conception, respect de la réglementation, notamment en IGH et ERP, analyse des plans des entreprises et compilation, gestion des interférences, décomposition des solutions pour chaque lot, visa de ces modifications en réunion de synthèse hebdomadaire puis émission du plan BPS …  « Le succès d’une synthèse technique en phase exécution ou bien d’une présynthèse technique en phase conception dépend de l’expertise ingénierie spécifique des CET du bâtiment, c’est-à-dire du savoir-faire détenu par les équipes. Notre cellule de synthèse technique est composée d’un directeur et de techniciens de synthèse connectés à une plateforme d’échange de données web, un outil indispensable pour une collaboration contractuelle entre les intervenants des lots, dans le respect de la charte projet. L’objectif est d’organiser dans l’espace de l’ouvrage les corps d’état techniques et structurels afin qu’aucune interférence ne soit relevée pendant la réalisation » explique Jean-Pierre Moioli, Directeur délégué d’Auxitec Bâtiment et Président de BIM System« La même méthodologie est appliquée pour la réalisation des synthèses techniques en 3D sous configuration BIM. Cette synthèse est alors associée à la maquette numérique imposée par les maîtres d’ouvrage pour gérer l’exploitation, la maintenance des bâtiments et des ouvrages sous forme d’intelligence numérique dédiée » ajoute-t-il.

Propos recueillis par : service communication d’Auxitec Ingénierie / décembre 2016.

Crédit photo : Auxitec Ingénierie.